Marc de LaSalle Blogue Libres-points *****Libre-Point***** "Être conscient"

*****Libre-Point***** “Être conscient”

Être conscient n’implique pas qu’on est nécessairement Intelligent !

Le matériel de Bernard de Montréal peut-il être utilisé à toute les sauces afin d’amener des gens à la conscience ou encore à faire connaître son travail ?

Est-ce que tout ce qui est diffusé sert donc impérativement à la conscience de l’évolution de l’Homme sur la Terre ?

Lorsque les enseignements d’une personne sont repris d’une manière subtile qui peut à la fois être empreinte d’une supposée créativité exutoire sans être nécessairement vibratoire, il y a anguille sous roche.

Essentiellement, pour reconnaître l’intelligence d’une forme, d’une réalité, il faut établir ce qu’elle véhicule comme message cette forme. Parallèlement, afin de saisir une réalité dans sa totalité, la nécessité de l’Homme conscient à ne pas donner de valeur à une forme va de soi aussi.

L’Homme conscient ne sera jamais à la recherche d’une forme pour évoluer. Toutefois, Savoir surtout à quelle adresse se loge son Intelligence pour déterminer si une forme égaye sa vie, va de pair avec la manifestation de sa capacité à définir si une réalité diffusée se cache derrière le spectre de la croyance ou de la fascination.

En quelque sorte, est-ce que de l’Astral sert à l’Évolution d’une conscience ? Oui. Mais aussi, il faut savoir que l’Intelligence ne s’associera jamais à de l’Astral pour se véhiculer et se faire entendre. Ainsi, peut-on être à la fois astral et Lumière en même temps dans son Intelligence? Non. Si bien que tout partage des discours entendus et émis par Bernard de Montréal mérite qu’on respecte aussi l’individu. En outre, est-ce que Bernard lui-même autoriserait la reprise de son matériel pouvant servir à certaines réalités farfelues ?

Bref, dans cette volonté de plaire, de divertir, d’amuser ou de faire connaître le matériel non connu ou connu de Bernard, il y aura uniquement dans l’individu sa sensibilité et son Intelligence pré-personnelle qui pourront lui permettre d’établir si ce qu’il voit d’une réalité est intelligent ou non. Par conséquent, tout exposé ou moyen nouveau visant à faire connaître la conscience supramentale à des personnes qui ne connaissent pas Bernard de Montréal ne peut pas être chevauché par le qualificatif que tout est bon.

Selon tout ce qui se fait ou se dit sur la conscience, il ne s’agit pas de s’attaquer à l’individu qui réalise une quelconque vidéo pour expliquer à des inconnus qui était Bernard de Montréal. Mais simplement, il est de l’ordre de l’Intelligence qu’une personne puisse établir par elle-même si ce qu’elle perçoit dans sa sensibilité est de mauvais goût, voire non représentatif de tout ce que pouvait être Bernard de Montréal. Disons que tout inconfort cache toujours une réalité en soi qui n’est pas alignée systématiquement sur de l’Intelligence, ce qui fait en sorte que le but visé par un discours cache aussi des sous-formes.  

Ainsi, celui qui témoignera de la réalité de Bernard de Montréal ne pourra jamais établir que Bernard serait en accord avec la manière qu’on utilise son matériel. Toutefois, toute forme imparfaite quelle qu’elle soit devient aussi un tremplin d’étude vibratoire permettant de saisir dans la construction de l’identité d’une personne, sa sensibilité. Ainsi, si une personne peut se permettre certains égarements, en retour, elle ne pourra s’habiter parfaitement en Lumière. Finalement, de dire que de la conscience ça ne se prend pas au sérieux, ne veut pas dire que de la conscience ou le respect d’une personne envers une autre n’a pas à être examiné et revu. À chacun de voir ce qui se trame derrière une réalité. On peut très bien se donner l’impression d’être créatif dans son énergie, alors qu’on ne l’est pas du tout.

Somme toute, une vibration ça ne se discute pas. Par contre, lorsqu’une personne considère qu’une forme ne convient pas à sa sensibilité, parce qu’elle égratigne alors sa vision de ce que doit être et devenir le discours de la conscience, cela n’est pas banal, car une forme émise peut facilement aussi cacher des sous-formes. Quand une forme dérange vulgairement la conscience d’une personne, c’est souvent parce qu’on essaie de placer dans le mental de l’Ego des lois d’impression astrales pouvant ensuite se faire passer pour de l’Intelligence.

Il faut donc nécessairement revisiter toute forme diffusée pour pénétrer en vibration ce qui se trame derrière elle. Est-ce simplement de la naïveté de la part de l’auteur, d’une volonté de fasciner l’ego à la réalité que tout est bon, alors que tout aussi peut être très loin de ce que l’Individu qui se fait parodier a émis comme vibration. Dans ce cas, ce n’est donc pas la volonté de l’Homme qui est servie par de l’Intelligence, mais bien la volonté astrale de l’Ego à vouloir plaire ou à faire passer son propos pour de l’Intelligence supramentale, alors qu’il s’agit d’une intelligence rationnelle.   

0 Comments

Related Posts

Laisser un commentaire